De l’amiante dans le talc

Johnson's Baby Powder, Talc, Talcum - photo par Mike Mozart


Le talc contient-il de l’amiante ?

La présence d’amiante dans le talc pourrait augmenter le risque de cancer, car de nombreux produits fabriqués à base de talc naturellement contaminés seraient susceptibles de contenir de l’’amiante.Le talc a été utilisé dans des produits de consommation courante (talc pour bébé, rouge à lèvres, mascara, fond de teint, intérieurs des gants, etc.) et dans de nombreux composants utilisés dans l’industrie (céramique, plastiques et matériaux composites…).

La Société Johnson & Johnson basée au États-Unis a été condamnée à verser une somme de 4.69 Milliards de dollars de dommage et intérêt (cf. The New York Times1).

L’origine de la présence d’amiante dans le talc n’est pas anthropique mais naturelle. Tout comme la vermiculite qui peut contenir de l’amiante, le talc peut être contaminé par de l’amiante dans la mesure ou géologiquement talc et amiante peuvent naturellement se former l’un à côté de l’autre.

Certaines mines d’où a été extrait le talc sont pointées du doigt, en particulier le talc provenant d’un gisement de l’État de New York aux États-Unis qui est contaminé par de l’amiante (Trémolite).

Certains talcs en provenance de Norvège et d’Italie pourraient également être contaminés par de l’amiante (trémolite et anthophilite).

Le talc et l’amiante en France ?

Se dire que cette « affaire » américaine ne nous concerne pas est peut-être un raccourci, quand l’on prend le temps de lire le rapport rédigé par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) en mars 20122.

Ce rapport intitulé « Évaluation des risques relatifs au talc seul et talc contaminé par des fibres asbestiformes et non asbestiformes » aborde dans un document de 149 pages les différentes problématiques liées à la présence d’amiante dans le talc.

Ce rapport très complet met en évidence la problématique du talc et de l’amiante en France !

En 2012, les conclusions de ce rapport pointaient la problématique de l’amiante asbestiforme ou non asbestiforme, l’absence d’étude épidémiologique permettant de se prononcer sur la cancérogénicité du talc. Il demeure donc légitime de s’interroger sur la présence d’amiante ou non dans le talc et sur le risque en matière de santé publique et de santé au travail au regard du manque de traçabilité des produits mis sur le marché en France ne permettant pas de connaitre leur origine géographique.


Sources :
Crédit photo : Mike Mozart
1 What Is Talc, Where Is It Used and Why Is Asbestos a Concern?
2 Évaluation des risques relatifs au talc seul et au talc contaminé par des fibres asbestiformes et non asbestiformes




18 décembre 2018